masque à gaz noir
High-tech

Comment fonctionne un masque à gaz ?

Un masque à gaz est un instrument qui protège celui qui le porte contre des substances toxiques présents dans l’air et il est placé sur la tête, de manière à couvrir entièrement le visage.

Pour être plus précis, il peut protéger contre la fumée, la poussière, les substances organiques nocives, les produits chimiques, les gaz lacrymogènes ainsi que les substances radioactives.

Ce type d’accessoire est conçu avec des matières souples pour qu’il s’adapte bien au visage et la plupart des modèles présents sur le marché comprennent des lunettes spéciales pour les yeux.

 

Le fonctionnement du filtre du masque à gaz.

Un masque à gaz est composé de nombreux éléments dont un polymère élastique de différentes tailles, de plusieurs sangles et d’une cartouche filtrante près de la bouche comme indiqué sur ce site spécialisé.

Cette dernière est le composant le plus important du masque à gaz car son efficacité en dépend, mais avant de parler de son rôle, certains modèles sont équipés de tubes à boire.

Ces tubes peuvent être reliés à une bouteille d’eau et cela pourrait être utile car il permet à l’utilisateur de se désaltérer sans enlever son masque. D’ailleurs, les modèles récents sont dotés d’un système qui permet d’optimiser la communication et certains ont des lunettes correctives pour ceux qui en ont besoin.

Mais revenant aux filtres, vous devez impérativement les contrôler car s’ils ne fonctionnent pas correctement, vous serez exposé aux substances qui pourront nuire à votre santé.

Donc, la qualité du corps du masque ainsi que celle des sangles ne doivent être que des critères secondaires. Le filtrage se fait en trois étapes et la première est celui des petites particules par le disque microporeux.

Ensuite, le charbon actif transforme certains gaz toxiques en substances inoffensives pour l’organisme avant qu’un troisième filtre physique les tient à distance.

La durée de vie d’un masque est liée à la capacité d’absorption du filtre car une fois qu’il est saturé, sa performance ne sera plus la même et vous devez songer à vous en procurer un nouveau. Au départ, l’utilisation des masques à gaz était surtout militaire, mais la pollution et l’industrialisation ont permis de vulgariser cet accessoire.

 

Le degré de protection des masques à gaz.

Pour que les utilisateurs connaissent le degré de protection des modèles qui leur sont proposés, une classification a été établie et il s’agit des trois classes FFP.

Le FFP1 est le niveau de protection le plus bas et les masques qui y sont classés sont surtout adaptés à la construction et à l’industrie alimentaire. En effet, ils ne sont efficaces que contre les gaz toxiques ainsi que des fibrogènes de poussière. Ensuite, les masques qui ont un niveau de protection FFP2 sont destinés à des utilisateurs qui fréquentent l’industrie métallurgique et minière.

Ces modèles peuvent très bien vous protéger des particules nocives, des mutagènes ainsi que des fumées qui peuvent affecter les voies respiratoires.

Enfin, la classification FFP3 regroupe les modèles qui offrent une protection maximale et ils sont surtout utilisés dans l’industrie chimique à cause de leur performance. Ainsi, ils peuvent filtrer les particules les plus infimes dont celles qui sont radioactives.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *